page d'accueilL'hygiène de l'esprit, de l'âme dans le mode de vie Paléo

Adapter notre mode de vie afin qu'il soit + en accord avec notre nature ancestrale

 
« Comment ça va sur la terre ?
- ça va, ça va, ça va bien ....
.... Et votre âme ?
- Elle est malade
le printemps était trop vert
elle a mangé trop de salade. »
 
poème complet à lire ici : "Conversation"
issu de l'intuition géniale de Jean Tardieu en 1951 (Monsieur Monsieur)

 

On peut résumer le monde occidental par une phrase forte : "C'est faux de dire : je pense. On devrait dire : on me pense." (Lettre de Rimbaud à Georges Izambard - 13 mai 1871)
Dans ce monde d'ultra-mondialisation cyber-mercantile, tout est fait "pour faire du siège de l'esprit un simple organe réflexe : un cerveau rabattu au rang d'un ensemble de neurones, un cerveau sans conscience" Bernard Stiegler, philosophe.
L'homme moderne est conditionné par la société où il vit. Il accumule des connaissances, des savoir-faire, des habitudes, des conditionnements, des croyances et aussi des choses matérielles... Il pense que c'est dans l'accumulation qu'il trouvera le bonheur.
Mais... "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" dans "Pantagruel" de Rabelais, ... et ainsi ce monde peut nous orienter vers des désirs vides, peut orienter notre attention vers des désirs matériels ou d'expériences de toutes sortes qui font marcher le système consumériste et nous éloignent de notre coloration intérieure unique...
Inconscient nocif, toxique même...
Ce formatage insidieux de l'esprit nous façonne depuis la tendre enfance... et tue notre élan vital. Ainsi, la personne perd, la plupart du temps, le contact avec ses propres perceptions, ses ressentis, ses intuitions... son âme.

 

Il faut noter que depuis l'apparition des différentes formes de sédentarisation, de nombreux groupes autochtones ont refusé cette évolution. Ils sont restés chasseurs-cueilleurs-nomades, refusant le contrôle étatique. Aujourd'hui encore, leur mode de vie a très peu évolué : au-delà des différences culturelles, ils pratiquent le mode de vie Paléo décrit dans ce site web. Ils ont gardé un rapport équilibré d'interdépendance entre les humains et tout le non-humain.

Par exemple les aborigènes d'Australie n'ont pas du tout suivi le même chemin évolutif que les Homo Sapiens d'Occident.
¤ Une fois acquises les techniques suffisantes pour survivre, pour subvenir à leurs besoins, ils ont investit dans d'autres domaines comme le spirituel, le symbolique, l'art, etc. Ils n'ont pas été intéressé par des transformations technologiques ou sociétales qui n'auraient pas eu d'effets bénéfiques pour leur société.
¤ Les Aborigènes avant la colonisation ont une conception totalement différente de la propriété que celle de notre société "moderne". Leur croyance implique une profonde connexion avec le territoire où ils sont nés. Ils considèrent qu'ils appartiennent à la terre de leurs ancêtres plutôt que de considérer que le territoire leur appartient. C'est pour cela qu'on retrouve de nombreux lieux sacrés propres à chaque tribu, où ils se retrouvent pour des cérémonies ou des rites ancestraux.
"Être propriétaire" d'un lieu pour un aborigène est donc tout simplement impossible.

Les peuples premiers sont cependant soumis à la confrontation au monde moderne qui attire les jeunes générations et génère des effets délétères : chômage, obésité, alcoolisme, drogue, etc.

 

¤ Une première solution : NE RIEN FAIRE !

Lire cet article essentiel écrit par Christophe André dans le Magazine KAIZEN de Juillet-Août 2014 n°15
"NE RIEN FAIRE"

coucher-soleil       nuit-etoilee

 

¤ Adopter un mode de vie qui s'éloigne du consumérisme, qui donne du sens à nos vies.

Pablo Servigne (auteur de "Comment tout peut tout s'effondrer" et de "L'entraide") rappelle comment orienter nos actions :
Prendre simultanément 3 chemins : « Comme un tabouret à 3 pieds : s'il manque un pied manque, il s'effondre, on se casse la gueule. »
1 - lutter pour défendre la vie, ce à quoi l'on tient, pour empêcher que ça se détruise (le vivant, la démocratie, etc.),
2 - inventer et construire des alternatives sur le terrain, développer l'entraide,
3 - changer de conscience intérieure, développer une empathie intérieure.

 

¤ Porter une grande attention à son âme, à son espace intérieursnoopy-meditation
Affecter au ressourcement intérieur le temps libéré par la réduction de l'alimentation.
No-peurs, No-stress, No-inquiétudes. Savoir nourrir ses besoins profonds, sa curiosité, sa gaîté.
Pratiques qui favorisent le repos du mental en se mobilisant totalement sur le corps : marche dans la nature, chant, massage, méditation, prière, rencontre de l'autre dans l'intime, pratiques artistiques (peinture, poésie, etc.), cuisine, etc.
Otto Buchinger (1878-1966) parle de LA GASTRONOMIE DE L'€™AME
9 plaisirs intenses de l'€™âme (autres que la nourriture matérielle)

art rupestre

 

¤ Se libérer des traumatismes, des croyances limitantes, des émotions négatives, des peurs...
Souvent ce poids de l'histoire personnelle ne peut s'alléger qu'avec l'aide d'un thérapeute compétent et d'une lente re-construction.
Un texte de référence en pdf La dualité entre essence et personnalité.

snoopy-meditation

 

Quelques pistes de changement que des grands hommes ont pratiqué :

 

L'auto-limitation ne concerne pas seulement l'alimentation, les quantités ingérées.
Il s'agit aussi de s'auto-limiter dans son environnement matériel : réserves alimentaires, taille des réfrigérateurs, matériels de cuisine, équipements de la maison, matériel pour le jardinage, le bricolage, moyens de locomotion, etc.
Tout cela ne fait que nourrir l'ego, l'individualisme, le "moi-moi-moi".

 

L'€™auto-limitation concerne aussi notre activité cérébrale...
Qui a encore du temps de cerveau disponible ?
L'attention est toujours sollicitée : gloutonnerie attentionnelle.
Ne pas répondre aux invitations du monde ; ne pas écouter les bruits du monde.
La déconnetion est un luxe pour rester maître de son temps - c'est un luxe de s'ennuyer !

 

"Les hommes, comme maîtres et possesseurs de la nature"... cela nous fait perdre la juste perception de notre place dans l'univers.
L'excès alimentaire, l'excès dans l'environnement matériel, l'excès d'agitation mentale viennent étouffer, réduire d'autant la disponibilité pour l'âme, pour le monde intérieur.
Nécessité de "réduire la voilure" : réduire l'équipement personnel, réduire le travail, réduire nos besoins futiles, nos désirs vides.
Peut-être pour ré-intégrer du temps sacré qui a tellement disparu à notre époque...

 

Conseil : Ne pas tenter de tout appliquer en même temps !
Changer petit à petit. Observer les résultats. Tirer un autre fil de la pelote des anciennes habitudes...

 

snoopy

 

Toute la difficulté à notre époque tient à l'abondance, à l'accumulation. C'est une drogue ; nous sommes drogués au confort, au salaire, à la croissance, à l'innovation, au "toujours +" et la société est droguée au PIB, au taux de croissance, au pétrole, au pouvoir...
Nous en sevrer est un processus individuel long et douloureux. Il faut des mois, des années, des efforts, des rechutes...
 
L'autre difficulté majeure, c'est la peur : le plus souvent nos vies se sont construites sur LA sécurité offerte par le cadre extérieur. Pas d'inquiétude, tout est pris en charge : l'école, l'employeur, l'état, les institutions de la société : la santé, l'emploi, la retraite, la sécurité "publique", etc. mais rien n'est jamais vraiment garanti à l'intérieur comme à l'extérieur. La peur de perdre reste sous-jacente...
Remettre en cause son mode de vie en adoptant le Paléo peut être perçu comme un saut dans l'inconnu, une perte des repères sécurisants du monde "moderne".

Porter son attention sur son âme, sur son espace intérieur ; développer une confiance en soi, une confiance dans la vie, c'est renverser cette peur viscérale et la remplacer par la joie d'être de + en + en accord avec soi et avec le monde.

 

Pour faciliter ce sevrage, il faut s'appuyer sur l'entraide, s'entourer de bons compagnons, de bons amis ;
développer l'interdépendance       Ça change la Vie !

 
Perso, ce sevrage est difficile :
- calmer ma tendance à la sur-activité pour contempler +, pour méditer +,
- réduire la température dans mon logement alors que je suis frileux, c'est difficile,
- se passer de voiture, c'est pas simple
- faire appel à l'entraide alors que j'ai l'habitude de me débrouiller toujours tout seul, c'est difficile ; etc.
 


page d'accueil         Laurent Besset
  
1 - Présentation
  
2 - Les attentes ancestrales
  
3 - L'homéostasie
  
4a - L'hygiène de vie pour le corps
  
5 - Conseils d'alimentation
  
6 - Les fonctionnements essentiels
  
Il est possible de télécharger un .pdf AcrobatReader où vous retrouverez
tout le contenu de ce site Somato.fr     Paleo-Sante.pdf
ou sur Calaméo avec le même contenu que ce site Somato.fr     Calameo-Paleo-Sante.pdf

Conseils de lecture :

¤ «Le Modèle Paléo» de Mark Sisson chez Thierry Souccar Éditions
¤ «Révolution cétogène» de Johanne Cammarata chez Caliopéa Éditions
 


Ces documents ne sont pas protégés par un Copyright ; toute copie est autorisée.
Si ce que vous avez trouvé ici vous est utile et vous permet d'enrichir vos pages Web ou tout autre document, je vous prie de faire référence à leur origine :    somato.fr