page d'accueilL'hygiène de vie pour le corps dans le mode de vie Paléo

Adapter notre hygiène de vie afin qu'elle soit + en accord avec notre passé ancestral

 

Conseil : Ne pas tenter de tout respecter en même temps !
Changer petit à petit. Observer les résultats. Tirer un autre fil de la pelote des anciennes habitudes...

 
gif

¤ Donner à son corps les moyens d'éliminer les toxines, de brûler les graisses

 

gif

¤ Mobiliser son corps dans des positions très variées, musculation et assouplissement

Yoga, Taï-chi, Do'in, Judo, danse, gymnastique volontaire, etc.
de nombreux muscles, tendons, etc. ne sont pas sollicités par notre vie trop sédentaire : ils se raidissent, s'atrophient et gênèrent des déséquilibres nuisibles.

 

 

¤ - Pratiquer les bains chauds, sauna, hammam, massages fréquents, douches

¤ - Le jeûne - Pourquoi le pratiquer ?

Depuis que la vie animale est apparue sur Terre, il a été nécessaire et indispensable à toutes les espèces de pouvoir survivre et même de se développer dans des conditions très peu favorables du point de vue alimentaire. Mécanisme d'€™adaptation qui c'est mis en place il y a très longtemps. L'€™histoire de l'€™évolution a prédisposé les êtres vivants à pouvoir supporter le jeûne.
Cette capacité à s'adapter à la rareté de l'alimentation a été modelée par l'histoire de l'évolution. Les animaux devaient non seulement être capables de stocker des réserves alimentaires énergétiques avec un maximum d'efficacité quand l'alimentation était disponible, mais aussi être capable de l'utiliser de façon très efficiente en période de disette, de manque, de famine, donc de jeûne : le mécanisme de cette restitution d'énergie devait permettre à l'organisme de conserver toutes ses aptitudes physiques et psychiques afin d'être capable de repartir à la recherche de nourriture efficacement (chasse par l'épuisement des animaux) ou d'être en mesure de fuir les prédateurs.
Le système sélectionné par l'évolution a été le stockage des graisses dans différents tissus, qui ensuite les restituent, en l'absence d'alimentation, comme substrat énergétique : les corps cétoniques.

Changement de métabolisme

L'€™arrêt de tout apport alimentaire, le jeûne provoque un changement de métabolisme. Il déclenche un état de stress : augmentation de la production des hormones hyperglycémiantes, dites de contre régulation, parmi lesquelles le glucagon, l'€™adrénaline, le cortisol et de l'€™hormone de croissance.

D'habitude, ces hormones sont peu actives du fait de notre alimentation surabondante. Cependant notre patrimoine génétique n'a pas été programmé seulement pour assimiler l'alimentation contemporaine très riche, consommée très régulièrement et en grandes quantités... Depuis des millénaires, nos cellules ont aussi intégrées un autre fonctionnement pour faire face aux périodes de disette.

Le jeûne entraîne une amélioration des paramètres sanguins : diminution de la glycémie, du cholestérol, des triglycérides, du taux d'€™insuline. Ce changement de métabolisme permet d'éliminer les toxines du corps et d'activer les hormones telles que le cortisol, l'adrénaline, la noradrénaline, etc.

- Pratiquer le jeûne hebdomadaire

consiste à jeûner 24h un jour par semaine.

- Pratiquer le jeûne intermittent de 12 ou 16 h

consiste à ne prendre que 2 repas : midi+soir ou petit-dej+midi. Par exemple, après le repas du soir, vous faîtes un jeûne à l'€™eau jusqu'à  midi. Moins d'achats d'aliments et beaucoup plus de temps libre...
De nombreuses études montrent le ralentissement du vieillissement et l'augmentation de la durée de vie (effet dit "anti-âge") d'animaux soumis à une restriction calorique (jeûne intermittent par exemple).

- Pratiquer le jeûne prolongé :

minimum 3 jours avec plusieurs jours de pré-jeûne et post-jeûne.
Lors du jeûne prolongé (au-delà de quelques jours chez l'adulte, mais seulement quelques heures chez le nouveau-né et le nourrisson), la concentration plasmatique du glucagon diminue et le taux d'insuline continue de baisser. Cela permet la production des corps cétoniques qui deviennent les sources principales d'énergie (à la place du glucose) ce qui permet l'épargne musculaire. A noter un pic au 3ème jour, au moment où la néoglucogenèse est maximale : oxydation des acides gras qui entraîne un excès de corps cétoniques, l'acidocétose (typique chez les jeûneurs inexpérimentés et chez les diabétiques). Ensuite, par absence de réserve de glucose, l'€™énergie est fournie par les corps cétoniques : cétogenèse.

- Voir le document Jeûner de Laurent Besset
- Vidéo « Le Jeûne, une nouvelle thérapie », un documentaire ARTE de Thierry de Lestrade

 

¤ Respecter le rythme naturel, le rythme circadien : repos la nuit, activité le joursommeil

L'horloge biologique est calée sur la lumière naturelle. Repos lorsque la lumière diurne disparaît.

Éviter le manque de sommeil chronique ou le coucher tardif.
 gif

La période de sommeil devrait se répartir également autour du minuit solaire :

Le minuit solaire est l'instant où le soleil est à mi-chemin entre le crépuscule et l'aube. Il coïncide rarement avec minuit sur une horloge.
Le midi solaire ou "midi vrai" est l'instant où le Soleil atteint son point culminant, au plus proche du zénith
.
 

La mémoire du corps est étonnante ! S'il y a un respect du rythme circadien de coucher et de lever, alors l'horloge biologique imprime ses horaires. Et il n'y a plus besoin de réveil !
De +, le mode de vie Paléo et particulièrement la frugalité alimentaire apporte une récupération beaucoup plus rapide et souvent un réveil plus matinal.

gif

Regarder un écran dans l'€™heure précédent le coucher est déconseillé :
Excitation oculaire qui contrarie tous les signaux du sommeil.

 

 

 

¤ Respecter le rythme des saisons, le cycle de la vie

Après la période dynamique du printemps et de l'été, il est temps de ralentir le rythme, de réduire le faire pour revenir à soi.

Après les années de jeunesse puis de vie active, il est temps de ralentir le rythme et d'écouter les signes du vieillissement.

 


 

Les milliards de cellules de notre corps sont des formes de la vie qui ont autant d'importance que les milliards d'étoiles du cosmos.
Il s'agit de ne pas nuire mais bien au contraire d'honorer ces dynamiques du vivant qui tendent vers l'€™équilibre, la pleine santé et l'€™harmonie.

 


page d'accueil         Laurent Besset
  
1 - Présentation
  
2 - Les attentes ancestrales
  
3 - L'homéostasie
  
4b - L'hygiène de vie de l'esprit, de l'âme
  
5 - Conseils d'alimentation
  
6 - Les fonctionnements essentiels
  
Il est possible de télécharger un .pdf AcrobatReader où vous retrouverez
tout le contenu de ce site Somato.fr     Paleo-Sante.pdf
ou sur Calaméo avec le même contenu que ce site Somato.fr     Calameo-Paleo-Sante.pdf

Conseils de lecture :

¤ «Le Modèle Paléo» de Mark Sisson chez Thierry Souccar Éditions
¤ «Révolution cétogène» de Johanne Cammarata chez Caliopéa Éditions
 


Ces documents ne sont pas protégés par un Copyright ; toute copie est autorisée.
Si ce que vous avez trouvé ici vous est utile et vous permet d'enrichir vos pages Web ou tout autre document, je vous prie de faire référence à leur origine :    somato.fr